SHIATSU 指圧

Qu’est-ce que le shiatsu ?

Le Shiatsu est un véritable art ancestral japonais qui se traduit par pression des doigts (Shi: doigts,atsu: pression) dont l’objectif est de rétablir l’énergie vitale ou Ki du corps et de l’esprit.

En effet, c’est une technique manuelle de bien-être et thérapeutique qui s’exerce par pressions des doigts, des paumes, des genoux, des coudes ou encore des pieds sur l’ensemble du corps.

Cependant, le shiatsu n’est pas seulement de la digipression (traitement des points d’acupuncture pouvant être en résonance avec un déséquilibre énergétique particulier) mais c’est avant tout prendre soin, avoir un regard holistique du corps et de l’esprit (physiologique, structurel, psychologique et émotionnel)

Comment se pratique le Shiatsu ?

Les techniques et les traditions du shiatsu sont nombreuses…

Formé selon la tradition MASUNAGA, avec les principes de la Médecine Traditionnelle Chinoise et Japonaise (les méridiens d’acupuncture, la théorie du Yang et du Ying et les 5 éléments, Moxibustion, Gua-sha, Ventouses…) et nourri par d’autres traditions japonaises et asiatiques, je vous propose un shiatsu de bien-être et thérapeutique sur l’ensemble des parties du corps par des pressions et vibrations, des relâchements, des étirements, des mobilités mais aussi des kansetsu (techniques d’ostéopathie japonaise) adaptés aux déséquilibres énergétiques constatés.

A la suite de la séance, des conseils d’hygiène de vie pourront être proposés pour des résultats à plus long terme.

Pourquoi le shiatsu ?

Lorsque nous sommes en bonne santé, l’énergie vitale circule librement à travers les méridiens.

S’il apparaît un déséquilibre, dû à des stimulus externes (énergies climatiques, alimentaires, facteurs environnementaux: travail, relations sociales, ..) ou à un fonctionnement inhabituel des organes internes, l’énergie stagne occasionnant des problèmes physiologiques, des douleurs, des tensions physiques ou émotionnelles.

Le shiatsu s’inscrit dans une dimension de ré-équilibrage des énergies, de prévention, afin d’entretenir au quotidien la santé et la vitalité. Le shiatsu s’avère alors être un accompagnement précieux afin de prendre conscience de sa capacité de guérison, d’être acteur de sa vie et finalement mieux appréhender les changements comme les saisons, les périodes charnières de vie (grossesse, ménopause..) ou des épreuves stressantes (séparation, deuil, recherche d’emploi ou ré-orientation, suites d’opération, déménagement, préparation à des examens…).

Il est temps de retrouver un bien-être au quotidien !

Les bienfaits

Le champ d’application du shiatsu concerne d’une manière générale tous les grands systèmes du corps humain; du système musculo-squelettique au système endocrinien en passant par le système « nerveux ».

Ainsi, une séance de shiatsu apporte de nombreux bienfaits comme une meilleure circulation lymphatique, sanguine et une meilleure sécrétion des hormones. On pourra observer une détente des muscles et des tendons. La digestion et l’élimination seront améliorés. On obtiendra un corps plus souple, des articulations plus mobiles, une respiration plus ample et un renforcement du bien-être mental et donc une libération des émotions intériorisées.…

De plus, le shiatsu permet de corriger un certain nombre de dysfonctionnements chroniques: d’ordre vertébraux (maux de dos), musculaires (tendinites, névralgies…), digestifs (vomissements, constipation) ou encore gynécologiques (nausées de grossesse, symptôme prémenstruel). Le shiatsu est également connu pour ses vertus analgésiques contre les rhumatismes douloureux ou les polyarthrites rhumatoïdes.

… Combattre la fatigue, le stress, les tensions, les maux du quotidien, obtenir un équilibre homéostatique et stimuler les défenses de l’organisme face aux agressions extérieures font donc partis des bienfaits apportés par le shiatsu …

A qui s’adresse le shiatsu ?  

Le shiatsu s’adresse à TOUS : petits et grands, jeunes et moins jeunes.

Il est en effet bénéfique à tout âge et s’adapte à toutes les morphologies.

Pour les femmes enceintes, un shiatsu spécifique pour leur permettre de mieux appréhender leur grossesse.

En améliorant leur capacité de récupération et de résistance, les sportifs trouveront également dans cette discipline un intérêt certain.

Les contre-indications

Le shiatsu est une méthode thérapeutique qui ne se substitue pas à un avis médical ou à un traitement médicamenteux.

Aussi, il est est contre-indiqué dans les cas suivants :

– cas d’urgences : fracture, hémorragie, épilepsie, syndrome abdominal aigu, ainsi que toute autre affection grave nécessitant l’intervention d’un médecin

– ostéoporose sévère

– phlébite

– fièvre importante

– inflammation aiguë

– dermatose importante, infection cutanée, troubles cardiaques ou pulmonaire

Déontologie

Ni massage ni idéologie ni médecine au sens occidental du terme, le shiatsu vise à harmoniser la circulation de l’énergie dans le corps et aide à préserver le capital santé de l’individu, tant du point de vue interne que psychique et émotionnel.”

Extrait du code de déontologie de la FFST (Fédération Française de Shiatsu Traditionnel).

Je m’engage à :

exercer mon art dans le respect total de l’intégrité physique et morale de la personne traitée,

respecter une stricte confidentialité,

toujours garantir une prestation optimale, notamment en maintenant mes compétences au plus haut niveau à l’aide de cours, stages et formations complémentaires.

mener mes activités de Shiatsu en excluant toute forme de prosélytisme confessionnel, politique ou sectaire, ce qui constituerait un motif de radiation,

être détenteur de la formation aux premiers secours, datant de moins de cinq ans.

m’abstenir d’établir un quelconque diagnostic,

me garder d’interrompre, prescrire ou de modifier un traitement médical,

diriger sans délai vers un médecin toute personne se plaignant ou présentant les signes d’un malaise,

avoir une conception pluridisciplinaire de ma pratique.

Législation

Le Shiatsu est reconnu depuis 1955 au Japon par le ministère de la santé qui l’intègre dans sa médecine officielle.

Il faut attendre 1997 pour que le Parlement Européen le reconnaisse comme «  médecine non conventionnelle digne d’intérêt  ».(cf. résolution A4 – 0075/97 du 29/05/97). Cette résolution a amené également la reconnaissance de l’ostéopathie, de l’homéopathie et de l’acupuncture.

Le shiatsu entre également dans la catégorie des médecines traditionnelles citées par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS).