OKYU お灸道

Qu’est-ce que la Moxibustion Japonaise : OKYU ?

Réveillez et équilibrer votre KI avec OKYU, la moxibustion japonaise: la chaleur qui fait du bien!

La moxibustion, soeur de l’acupuncture, est une thérapie ancestrale basée sur la notion du Ki « énergie vitale », prenant ses sources dans les racines de la Médecine Chinoise et plus tard Japonaise. Bien que née en Chine, cette discipline prendra ses lettres de noblesse au Japon grâce à une sophistication et une multitude de techniques sous le terme OKYU

Le travail consiste à rééquilibrer et à réchauffer de manière directe ou indirecte cette « Énergie Vitale », sur des points d’acupuncture ou des zones précises du corps, via l’utilisation de « Moxas » (le moxa peut être façonné sous différentes formes et tailles: bâton, cône, grain de riz, warm bamboo…).

La chaleur et l’énergie du moxa pénètrent alors dans le corps et rétablissent la libre circulation des flux sanguins, nerveux, lymphatiques et énergétiques du corps et permettent donc de rééquilibrer et de soulager une zone douloureuse.

C’est à partir de la plante armoise une fois raffinée que l’on obtient le moxa. Il existe différentes qualités de moxa pour des utilisations thérapeutiques bien distinctes, la combustion variant selon cette qualité ainsi que son effet calorifique.

L’armoise est une plante très courante en Asie et qui est utilisée depuis la nuit des temps pour ses propriétés thérapeutiques et phytosanitaires: troubles menstruels, vermifuges, diurétiques, diaphorétiques, paludisme …

Onkyu : moxibustion indirecte (Bokyu,Tantakekyu, Daizakyu, Chinetsukyu …)

Okyu  : moxibustion directe (Shoshakukyu, Tonetsukyu, Fukayakyu…)

Indications et contre-indications thérapeutiques de la moxibustion

Effets bénéfiques :

Les problèmes articulaires : arthrose, rhumatismes.
Les problèmes musculaires : tendinites, névralgies, cruralgies etc.
Les problèmes vertébraux: maux de dos …
Les problèmes digestifs.
Les problèmes gynécologiques.
Les cas d’anémie.

Contre-indications:

– Pendant la grossesse, sur l’abdomen et les lombaires, et en cas de complications
– Fièvre > 38°C.
– Lésions tissulaires (peau égratignée ou plaies ouvertes).
– Circulation artérielle instable.
– Troubles psychiatriques sévères tels que la schizophrénie ou des troubles psychotiques.
– Maladies auto-immunes.

Enfin, il est recommandé de:

– Eviter de traiter pendant la digestion.
– Eviter de prendre des bains chauds une heure avant ou après le traitement.
– Ne pas consommer d’alcool avant ou après le traitement.

La Moxibustion a été inscrite au patrimoine culturel immatériel de l’humanité de l’UNESCO le 16 novembre 2010.